2 DECEMBRE 2010 / 10 JANVIER 2011
Le « dog » de Michel Soubeyrand à l’allure de personnage de bande dessinée est mi-homme mi-chien. Lors de l’exposition à la galerie 208, notre regard se trouve d’emblée frappé par deux dogs géants, mâle et femelle, qui se font face à armes égales et pointent sur nous leur viseur. Mais l’humour, la dérision propre au langage de Michel Soubeyrand, les formes rondes charnelles, les couleurs vives de ses sculptures nous les rendent proches et familières.